10 relous qu’on veut pas croiser en vacances

Partagez :
Facebook
INSTAGRAM
Twitter
YOUTUBE
Follow by Email

Le Faux 

On le remarque de loin, à sa démarche de coq sur pattes ! Il avance tout droit, lunettes Carrera sur le nez, modèle 2007 ( pas assez vieux pour que se soit vintage, pas assez récent pour que ce soit dans le vent!). Son accessoire fétiche dont il ne sépare jamais, même pour dormir est sa fausse sacoche Lacoste. Il se gratte le nez souvent, ou parle avec ses mains pour que l’on remarque sa fausse montre Rolex taille XXL. Il pense qu’il est trop frais et qu’il est au sommet du podium de la mode. Il vous regarde droit dans les yeux et vous dit :
 – Tu vois Sandy, moi je suis un mec vrai, ce que je te dis c’est du béton armé. Jette un oeil à mes chaussures ? Non mais shouf la marque ? Hé ouais, c’est des Gucci, bébé, je les ai eu à un super prix !
La solution : Un mec qui porte de la contre-façon, et qui s’en vante, non merci, sans façon ! On préfère de loin un homme sans marques qui va plus nous marquer par sa simplicité !

L’incrusteur dit le collant 

Vous ne savez ni comment, ni pourquoi mais le gars a obtenu l’adresse. Il débarque, comme une fleur, dans votre maison de vacances que vous avez loué. Il s’installe sur votre canapé, pose l’air de rien, son sac à dos au sol, ainsi que son sac de couchage qui a l’air d’avoir fait la guerre à force d’être trainé chez les uns et les autres. Il est direct très à l’aise, (alors que vous ne l’êtes pas!). Il fait le tour du proprio en ponctuant ses phrases d’un air candide :
– Je sens que je vais me plaire, moi, ici !
Il vous demande où se trouve les commerces de proximité parce que :
– C’est important de participer aux tâches communes.
Et là, vous savez que vous allez avoir beaucoup, mais alors beaucoup de mal à le faire repartir d’où il vient.
La solution : On le recycle en baby-sister, réparateur, coursier, femme de ménage, taxi …etc… pour lui faire passer l’envie de passer de nouveau les vacances avec vous !

Le sérieux 

 
Il se trouve généralement sur les plages, les terrasses des cafés, en boîtes. Il drague tout ce qui bouge les jours impairs. Les jours pairs, il se pose, et vous pose des questions que l’on entendrait en entretien d’embauche :
– Tu te vois comment dans cinq ans ?
Vous répondez gentiment en sirotant votre Cosmo/Pina colata/ Chardonnay le coeur léger.
D’un coup, vous ne savez pas pourquoi, il vous confie d’une voix grave, qu’avec vous, il veut un truc trop sérieux quoi ! Vous seule, lui avez donné envie de se lancer dans une relation durable et non recyclable. Pour recommencer le surlendemain, avec le même discours, à la virgule près, avec une autre.
La solution  : Continuer à  boire sa boisson jusqu’à la dernière goutte, et aller danser sur la piste  !

Le narcissique 

Le type parle tellement de lui, que limite il utilise la troisième personne pour raconter sa vie. N’ayant aucune conscience que depuis vingt minutes vous raclez votre assiette en analysant ce qu’il y reste. Quand on apporte la carte des deserts, d’un coup vous êtes beaucoup plus vive, dommage que votre interlocuteur ne le remarque pas. A la fin du repas, il vous demande si vous avez retenu ce qu’il a dit parce que c’est rare qu’il se confie autant (à d’autres, oui! ). Et là, vous ne pouvez, vous empêcher de lui demander si il y a un questionnaire sur sa vie à la fin du diner. Et s’il y a une carte- cadeaux à la clef !

Le Flyers-man 

Il sillonne les places populaires et les plages. Chaque fois qu’il croise quelqu’un il distribue ses flyers plus vite que son ombre en ponctuant sa phrase :
– Je compte sur toi, frérot !
 Le problème c’est que vous êtes une fille et qu’à force de voir du monde, il en devient amnésique et oublie que ça fait le trentième flyer qu’il vous en propose !
La solution :  pour pas le vexer, on les garde dans son sac en osier, pour les recycler en un joli feu de camp !

Le protecteur (pour rien!) 

 

Vous ne savez absolument pas pourquoi, il a pris en grippe votre amie, alors que vous venez de fêter vos quinze ans d’amitié ! Elle vous a prouvé, à maintes reprises que c’est une amie fidèle et qu’elle est douce comme un bonbon. En sa présence, le mec devient hyper agressif, voire désagréable. Il va même jusqu’à vous mettre en garde contre elle (la pauvre!) :
– Crois-moi, ça crève les yeux que ta copine est jalouse de toi ! Moi, je te dis base-là, elle est toxique ! Et puis ta mère, on en parle de ta mère ! Je voulais pas te le dire pour pas te faire de la peine mais ta soeur aussi je ne l’aime pas beaucoup. Tu devrais t’en éloigné !
On aurait volontiers écouter les conseils du protecteur, si on le connait un peu plus que deux jours !

Le Follow-man 

 

Vous venez à peine de de vous rencontrer que déjà il as eu le temps de vous envoyer trois mails, pour être sûr que vous avez tous ses coordonnées. Dès que vous êtes en ligne sur whats’app, il vous chope et vous relance de quatre messages. Sur FB, n’en parlons pas ! Il va vous faire une analyse de texte à chaque post que vous publierez. Il va réagir à chacune de vos photos. Y compris celle qui a été poster par erreur où l’on voit votre caddie rempli d’endives. Il vous a fallu moins de trois minutes pour vous en rendre compte et l’effacer mais lui, a eu le temps de vous faire un smiley et un commentaire :
– Sympa les endives !
Au secours !
La solution : Blocage pour retrouver une certaine sérénité quand on voudra consulter son fil d’actualité.

Le Rajouteur 

 

La seconde d’après où vous lui avez donné votre contact, il demande en amis toutes vos copines ! Deux explications : soit, il veut augmenter son capital d’ami virtuel mais pas forcément son capital sympathie vis à vis de vous, car vous vous sentez légèrement utilisée comme un vielle chaussette ! Soit il veut simplement avoir le plus de personnes possible qui le suit dans sa vie palpitante !

Le Faux-normal 

Vous pensez être la femme la plus chanceuse du monde. Vous allez diner, avec un type qui à l’air doux comme un agneau et poli comme une carotte. La liste de ses qualités est innombrable depuis que vous avez fait sa connaissance, hier sur la plage. Vous arrivez au restaurant fière comme une belette car il a eu la délicatesse de vous tenir la porte. Soudain, son téléphone sonne, il répond et d’un coup, vous ne comprenez pas pourquoi, il pète littéralement un câble. Il devient rouge de colère et postillonne sur votre  robe acheté exprès pour l’occasion.
Tout le restaurant vous regarde de nouveau mais plus pour les mêmes raisons évoquées au début. Vous n’avez qu’une envie, vous cachez sous la table.
La solution :Pas la peine d’attendre l’addition, par ici la sortie !
 

Le Flambeur-radin 

Il vous explique qu’il aime les belles choses, qu’il est propriétaire d’un superbe appart, qu’il ne porte que super fringues, car il a un super boulot. Récemment, il a acquis une super voiture de sport dernier-cri sauf que… quand vous allez boire un simple verre, il se met à pousser un cri effroyable quand vient le moment de l’addition et vous fait le coup de :
– Ah bah mince alors ! J’ai oublié ma carte de crédit et je n’ai même pas de cash sur moi. Tu peux régler steuplait. T’en fais pas, je te rembourse dès qu’on sera chez moi. Tu vas voir c’est très beau, ça va te plaire !
La solution :Quel dommage ! Vous n’aurez jamais l’occasion de vérifier à quel point, là où il vit est sublime car vous avez démasqué à temps à quel point, il est super Radin, oui !
Je vous souhaite de super vacances et espère qu’avec ce petit guide, vous trouverez votre prince parmi les nombreuses grenouilles !

Commentaires

commentaires